Naviguer dans MFK

Planetopia – Place au changement mondial

La crise écologique nous concerne tous. Il est donc grand temps d’affronter les problèmes environnementaux et d’en discuter à large échelle. Quelles solutions pouvons-nous mettre au point? Qu’est-ce qui marche? Qu’est-ce qui a du sens? Nous voulons trouver avec vous comment mener une vie responsable à l’avenir. Nous créons un espace sur le changement global!

Le projet

Pop-ups durant l’été 2022
Exposition du 13.11.2022 au 23.7.2023


La crise écologique représente un défi colossal. Fonte des glaciers, villes surchauffées, disparition des insectes, événements météorologiques extrêmes: les gros titres se succèdent. Et nous restons spectateurs…
Mais l’heure d’agir a sonné: le Musée de la communication fait place au changement mondial! En tant que lieu public accueillant des dizaines de milliers de personnes, nous assumons notre responsabilité sociale et apportons notre contribution au débat sur l’écologie.

Il est grand temps d’ouvrir la discussion sur une large base et d’aborder le sujet dans un état d’esprit positif. Ensemble, nous allons trouver des solutions réalistes et efficaces qui nous permettront de vivre une vie responsable à l’avenir. Le projet, participatif au départ, avec des pop-ups et des manifestations (été 2021/2022), se cristallisera en un espace sur le changement mondial (exposition à voir du 13.11.2022 au 23.7.2023) et inspirera, nous l’espérons, bien au-delà de sa durée de vie.

Réservez ici les événements guidés pour les groupes (pas les classes).
Cliquez ici pour les offres pour les enseignants et les classes à partir du cycle 2.

Pop-ups

Cet été, nous quittons notre bulle muséale pour aller animer des pop-ups et dialoguer sur la crise écologique avec des personnes extérieures au musée.

Durant l’été 2021, nous avons déménagé les Dix commandements vol. 2 des frères Ricklin, parlé carottes sur le marché de Berne et regretté les glaciers au col de la Furka.

Au cours des mois à venir, nous serons en balade avec trois pop-ups:

  • Dans l’Adrianos Coffee & Playground de la gare de Berne (juillet et août 2022): dans le cadre d’une intervention juste à côté du point rencontre, nous vous invitons à réfléchir de manière ludique à la question de l’alimentation et de la consommation. Entrez s’il vous plaît… il n’est pas obligatoire de consommer!
  • Au marché de Langnau (les 20 juillet et 21 septembre 2022): le musée régional Chüechlihus nous offre la possibilité de donner une représentation à Langnau. Nous tenons à discuter ici avec des non-citadins et à découvrir des points de vue différents.
  • Au Badi Reiden (du 18 au 21 août 2022): crème solaire, pommes frites, bassins bleus et pelouses vertes… Nous profitons de l’atmosphère estivale pour dialoguer avec vous et nous réjouissons d’entendre d’autres avis et d’avoir des discussions passionnantes.

Planetopia en route

Avant même que Planetopia – Place au changement mondial n’ouvre au public, nous abordons ici et là les thèmes de notre prochaine exposition. Au musée, dans le quartier, en ville de Berne, de Zurich à Berne et dans les Alpes suisses. Pour parler de durabilité, de changement climatique, de biodiversité et de bien d’autres choses encore. 

Café de l'intérieur avec mur en bois et décoration végétale et objets d'action du musée
Plusieurs personnes se tiennent dans une pièce spacieuse, à droite se trouve un petit guichet - l'Agence des accords sur le changement mondial.
Eine Art Markt mit Pflanzen steht in der Stadt. Die Gebäude der Stadt sind im Hintergrund. Die Sonne scheint und die Menschen lächeln.
Eine Stellwand mit bunten Plakaten steht in einem Flur mit weissen Wänden, einer Zimmerpflanze und Holzfussboden.
Menschen sitzen draussen um einen Tisch und essen miteinander. Sie reichen sich Essen weiter. Es ist Sommer.
Zwei Männer sitzen an einem kleinen Tisch unter einem Sonnenschirm auf einem Parkplatz in den Bergen.
In einem Raum steht in einem schwarzen, hüfthohen Gestell ein Kind mit einer Brille, mit der man in die virtuelle Realität sehen kann.
Ein Mann und eine Frau unterhalten sich. Zwischen ihnen ist eine Holzwand mit eckigem Loch wie bei einem Service-Schalter. Es ist Nacht und sie sind beleuchtet..
Ein Marktstand mit gelbem Dach aus Stoff. Interessierte Frauen mit grauen Haaren kommen zum Stand. Der Stand steht auf einem Platz in der Stadt.
Zwei Frauen stehen an einem Baum. Sie halten ein Papier mit Farbabstufungen der Farbe Grün an den Baum.
Eine Strasse für Autos in der Landschaft. Im Hintergrund das Jura-Gebirge. Menschen schieben am Strassenrand viereckige Steine auf Sackkarren.
Ein grosses Schild mit der Aufschrift Wir müssen reden hängt im Empfangsraum der Bibliothek der Pädagogischen Hochschule.
Ein Mann sitzt hinter einer Wand mit Schalterausschnitt durch das er hindurchsehen kann. Die Wand ist über diesem Ausschnitt mit Agentur für Weltwandel angeschrieben. Vor dem Ausschnitt sitzen zwei Menschen, die mit dem Mann reden.
Ein Hochbeet-Kasten aus Holz mit Erde drin. Der Kasten hat eine grüne Aufschrift auf Französisch. Dort steht: Il faut cultiver notre jardin.
Ein grüner Wohnwagen steht vor dem Museum. Vor dem Wagen steht ein Tisch auf einem Rasen. Der Wagen ist mit Plakaten dekoriert.